Agrandir sa maison à Viry-Châtillon sans avoir besoin de déménager, grâce à une surélévation ? Quand on l’aime et qu’on ne veut pas le quitter, c’est tout bénef’. Mais les travaux pour ajouter un étage à une maison peuvent être sujets à des fautes de parcours. Voici 4 erreurs à éviter en matière de surélévation pour mener à bien son projet. 

#1.Négliger l’étude de faisabilité

Vous ne pouvez pas lancer des travaux de surélévation sans avoir réalisé au préalable une étude de faisabilité. Cette étude peut être réalisée par un architecte ou un bureau d’études, qui va valider ou non votre projet. 

Pour éviter une déformation voire un écroulement du bâti, il va vérifier sa solidité. Il faut absolument être sûr que les fondations de la maison sont capables de supporter un étage supplémentaire.

#2.Sous-estimer le coût d’une surélévation 

La solution de la surélévation est généralement choisie lorsque le terrain ne permet pas une extension horizontale. Si le coût de ce type d’extension dépend du type de matériau utilisé, la fourchette se situe entre 1800 et 3000€ par mètre carré.

La création d’un niveau supérieur exige des travaux plus lourds et un budget plus conséquent que la création d’une extension au sol. Elle suppose notamment d’effectuer de travaux de modification de pente. D’autre part, des travaux de renforcement de l’existant peuvent être nécessaires. 

Sous-estimer le prix pour une surélévation serait une erreur, qui vous obligerait à supprimer certaines prestations. Pour éviter ce désagrément, il est primordial de bien déterminer le budget dès le départ. 

#3.Négliger les obligations légales

Lorsqu’on souhaite surélever une maison d’un étage à Savigny-sur-Orge, il est important de prendre connaissance des règles d’urbanisme. 

Consultez le plan local d’urbanisme de votre ville pour connaître les prescriptions architecturales, la hauteur maximale des bâtiments autorisée etc. Si votre maison se trouve dans un lotissement, c’est le règlement du lotissement qui dicte les droits et devoirs en termes de construction. 

Vous devrez déposer une déclaration préalable de travaux, dans la mesure où un projet de surélévation modifie les façades. Un permis de construire est nécessaire dans le cas d’une surélévation de plus de 20m2. 

#4.Ne pas harmoniser l’existant et la surélévation 

L’erreur qu’on fait parfois lors d’un agrandissement d’habitation, c’est de la concevoir comme une partie indépendante du reste de la maison. La surélévation d’une maison n’est pas un simple ajout d’une pièce, mais une véritable entité architecturale, qui doit être pensée en liaison et en harmonie avec le rez-de-chaussée. 

Dans l’idéal, faites-vous accompagner par un architecte, qui saura assurer une continuité et une cohérence entre la partie de la maison déjà existante et le nouvel étage.

Votre courtier en travaux dans l'Essonne Michel Norais se tient à votre disposition pour vous accompagner dans vos projets d'extension.